Les Vins du Sud-Ouest

Nos vinsvin-du-so-2-1.jpg

1 -Les vins de Gascogne


A la découverte de vins fiers de leurs origines
Ces vignobles, parmi les plus anciens de France, sont le véritable musée ampélographique des cépages d'autrefois. Nulle part ailleurs on ne trouve une telle diversité de variétés. De tout temps, les Gascons ont voulu avoir leur vin et, quand on connaît leur individualisme forcené et leur goût du particularisme, on ne s'étonne pas de ces terroirs épars et de leur forte personnalité. Ces vins "paysans" dans toute la noblesse du terme, sont de véritables vins de terroir; car ils font partie d'une production de polyculture et d'une gamme de produits fermiers avec lesquels ils forment des mariages naturels. Les cuisines locales trouvent dans le vin de "leur" pays une confraternité qui fait de ce Sud-Ouest, l'une des régions privilégiées de la gastronomie de tradition.

•    Madiran
Anciens vins des pèlerins de Saint-jacques-de-Compostelle, les vins de Madiran sont des vins "virils" par excellence.
On distinguera particulièrement les vins légers à plus forte proportion de cabernet, qui peuvent être bus jeunes pour profiter de leur fruité et de leur souplesse. Ils accompagnent les confits d'oie et les magrets saignants de canards.
Les madirans traditionnels, à forte proportion de tannat, doivent eux, attendre quelques années.
Les vieux madirans sont sensuels, charnus et charpentés, avec des arômes de pain grillé, et s'allient avec les gibiers et les fromages de brebis des hautes vallées.


•    Pacherenc du Vic-bilh
Sur la même aire que le madiran, ce vin blanc est issu des cépages locaux (arrufiat, manseng, courbu) et bordelais (sauvignon, sémillon); cet ensemble apporte une palette aromatique d'une extrème richesse. Suivant la climatologie du millésime, les vins seront secs et parfumés ou moelleux et vifs à la fois. Leur finesse est alors remarquable; ils sont gras et puissants avec des arômes mariant l'amande, la noisette et les fruits exotiques. Ils feront d'excellents vins d'apéritif et, moelleux, seront parfaits sur le foie gras en terrine.


•    Tursan VDQS
Ancien vignoble d'Aliénor d'Aquitaine, le terroir de tursan produit des vins rouges, rosés et blancs. Les plus intéressants sont les blancs, issus d'un cépage original, le baroque. Il accompagne aloses, pibales et poissons grillés.


•    Côtes de saint-mont VDQS
Le cépage rouge principal est encore ici le tannat, les cépages blancs se partageant entre la clairette, l'arrufiat, le courbu et les mansengs. Les vins rouges sont colorés et corsés et deviennent vite ronds et plaisants. Ils seront bus sur grillades et garbures gasconnes. Les rosés sont fins et valent par leur arômes fruités. Les blancs ont des parfums de terroir et sont secs et nerveux.


2 -Les vins de Garonne


•  Les côtes de Buzet
Connu depuis le Moyen Age comme partie intégrante du haut pays bordelais, le vignoble de Buzet s'étageait entre Marmande et Agen. D'abord cultivé autour des abbayes de fontclaire, Buzet et Saint-Vincent, il fut agrandi par les bourgeois d'Agen. Après la crise phylloxérique, le vignoble a été reconstitué grâce aux efforts de la coopérative des Producteurs Réunis. Il occupe aujourd'hui les terrasses et collines de la rive gauche de la Garonne.. Les cépages sont typiquement bordelais: cabernet-franc et cabernet-sauvignon, sémillon et muscadelle pour les vins blanc. On a pratiqué la sélection de terroirs, la limitation des rendements et l l'élevage sous bois pour les meilleurs vins, au point de se doter de sa propre tonnellerie. Les vins rouges de Buzet classiques s'accordent à merveille avec la gastronomie locale, magrets, confits, lapins aux pruneaux.


•  Les côtes du Marmandais
Entourés par les graves de l'Entre-deux-Mers et Duras, les côtes du Marmandais sont produits par les coopératives de Beaupuy et de Cocumont. Les vins blanc, à base de sémillon, sauvignon, muscadelle et ugni blanc, sont secs, vifs et fruités. Les vins rouges, à base de cépages bordelais et d'abouriou, bovillet et gappu, sont bouquetés et d'une bonne souplesse.


•  Les côtes de Duras
Vins préféré de la cour de François 1er, les côtes de duras sont le prolongement naturel du plateau de l'Entre-deux-Mers. Sur les coteaux découpés par la Dourdéze et ses affluents, avec des sols argilo-calcaires, les côtes de duras ont accueilli tout naturellement les cépages bordelais. Enblanc, sémillon, sauvignon et muscadelle; en rouge, merlot et malbec. On trouve également le chenin, l'ondenc et l'ugni blanc. La gloire de Duras, c'est bien le vin blanc: des moelleux suaves, mais surtout des blancs secs à base de sauvignon, qui sont de réelles réussites. Racés, nerveux, au bouquet spécifique, ils accompagnent à merveille fruits de mer et poissons de l'océan.
   

l-appelation-les-domaines.jpg
retour-6.jpg

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site